Guérir : Cancer et Leucémie.

Un cancer est une prolifération de cellules anarchiques (anormales). Certaines tumeurs sont surnommées cancer dans la mesure où les cellules sont mortes. Elles peuvent se produire en cas d'ingestion dans l'air, dans les aliments ou par les médicaments de produits destructeurs tels que des poussières radioactives (affectant thyroïde, poumons, ou zone digestive), des bactéries fécales ou des produits chimiques (statines) qui détruisent les tissus à proximité de l'endroit où ils se trouvent. 

Outre ces exceptions, un cancer est toujours associé à un kyste astral extérieur qui puise l'énergie dans le corps humain au point que les cellules, par manque d'énergie n'arrivent plus à se reconstituer à l'identique et deviennent des cellules anarchiques.
Ce kyste se crée suite à un choc physique ou émotif. 
Lorsqu'il commence à se former, il apparait comme une masse de couleur bleu clair sur le corps éthérique ou de couleur rose pâle sur le corps émotif selon la nature du choc. Il se nourrit des énergies du traumatisme, entretenu et renouvelé par une sorte de réflexe conditionné du programme de l'ADN ou de celui du corps causal. 
Son développement n'est donc pas en rapport avec la pollution, ni les aliments, mais avec la vie de la personne. Il se développe uniquement dans le mal-être et le renouvellement des énergies du traumatisme de départ. En grossissant, ce kyste extérieur s'allonge en pointe vers le corps physique. Puis lorsqu'il l'atteint, il crée des racines qui se développent et s'étendent progressivement, à l'intérieur du corps. 
Qu'il soit d'origine éthérique ou émotive, il commence alors à prendre la couleur rouge quand il puise l'énergie sanguine, et devient de plus en plus foncé au fur et à mesure de son développement. 
Il grossit en se nourrissant de l'éther vital 1 des cellules, cette énergie de reproduction qui recrée des cellules à l'identique quand les précédentes meurent naturellement. Les racines du kyste se rallongent en fonction de la sensibilité des zones et des faiblesses programmées de l'ADN.
Lorsque le diamètre du kyste principal extérieur avoisine les 50 cm, il vampirise tellement l'éther vital de la zone touchée par ses racines, que les cellules ne se reproduisent plus à l'identique, et que débute une prolifération de cellules anarchiques.
 L'étendu du cancer correspond à l'étendue des racines du kyste. Un cancer généralisé est dû à plusieurs kystes ou à un énorme kyste dont les racines sont diffusées partout. En phase terminale, le kyste astral est presque aussi grand que la personne. 

Certains médecins se sont aperçus de l'affaiblissement énergétique de la zone et conseillent une suralimentation aux cancéreux pour la compenser. Cette technique ralentit sa progression.

Les cancers se développent à partir de chocs émotifs ou physiques et s'installent aux endroits physiques qui sont : soit prédisposés par une mémoire ADN, soit en harmonie vibratoire avec le type de traumatisme. Par exemple une déception amoureuse vis-à-vis d'une personne, crée une faiblesse dans la zone de l'épaule droite (boîtes émotives) augmentant le risque de cancer du sein droit pour une femme. Si la femme s'est sentie fautive du problème amoureux, le cancer sera plutôt situé au sein gauche. Si c'est un homme frustré et déçu envers une femme, il développera plus facilement un cancer de la prostate du côté droit et s'il s'en veut de ne pas être à la hauteur, il développera plus facilement un cancer à la prostate du côté gauche. 

Il est possible de détruire ce kyste avant qu'il ne devienne cancéreux, et même après, pour l'arrêter et permettre les soins de régénération des tissus affectés. 

La leucémie peut s'installer lorsqu'un état cancéreux est déjà déclaré et qu'un traitement médical affaiblissant est en cours. Un parasite en forme d'araignée noire se fixe sur la colonne vertébrale en trois points (bas, milieu, haut) provoquant trois points douloureux bien ressentis par la personne. Il pond des oeufs dans la moelle osseuse. Les petits se propagent dans le sang et grignotent l'énergie des globules rouges ou blancs.

Traitement du Cancer et des dégâts occasionnés par les traitements médicaux : les détails et compléments sont indiqués dans le livre Harmonisation Energétique des Personnes.


Exemples vécus :
Pour un cancer du sein droit avec deux petites tumeurs, une personne a été traitée par rayonnement radioactif et chimiothérapie. Elle a subi 36 séances de rayonnement. Effectivement nous constatons qu'il n'y a plus de tumeurs ni de kystes cancéreux. Il n'y a plus aucun parasite, si petit soit-il, y compris ceux des os responsables de l'arthrose. La maladie est stoppée parceque la zone physique est dévitalisée, détruite, "brûlée". La personne souffre énormément, elle a mal partout et n'arrive pas à manger. Les nausées et vomissements sont permanents. Cette méthode est extrêmement destructrice, y compris pour les cellules saines. Il est très difficile, au vu des dégradations, de remettre l'organisme en bon fonctionnement. Il y a une sorte de voile de nature radioactive qui recouvre toute la zone. En outre cette zone s'étend jusqu'à la moitié de la mâchoire de la personne. Evidemment celle-ci a perdu des dents et souffre de violentes douleurs à la mâchoire avec des infections que le dentiste n'arrive pas à gérer. S'ajoutent à ces douleurs, une indisposition de la zone ORL. Tout ceci apparait comme une quantité de souffrances insupportables si bien que la personne nous indique ne plus jamais vouloir endurer ça, et préférer "partir". En outre, les médicaments prescrits pour pallier aux premiers désagréments occasionnent des problématiques secondaires : dysfonctionnements et douleurs au foie, à la vésicule, au système digestif...

Nous avons essayé plusieurs systèmes pour revitaliser cette zone, et c'est avec l'aide d'un esprit de la nature et de fluorine verte que l'effet radioactif a été neutralisé et que le corps a été revitalisé (détails dans le livre). 
Il nous a fallu renouveler le soin tous les 4 jours pendant une dizaine de séances pour revenir à un état harmonieux. 
Sans ces soins, une période de 6 à 9 mois de souffrance aurait eu lieu (statistiquement) pour que la personne récupère ses fonctions habituelles. Elle aurait eu à subir d'autres effets secondaires en plus, tels que l'empoisonnement du foie, la confection de prothèses dentaires etc. ainsi que beaucoup d'autres médicaments, examens, visites de médecins, arrêts de travail, frais médicaux et surtout douleurs et mal-êtres.
En conclusion, l'idéal serait que la médecine et la Curothérapie soient associées et complémentaires. Les douleurs et coûts en seraient réduits et l'efficacité optimisée.

Autres cas : voir le livre.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire