Envoûtement, Schizophrénie, Démence

Il s'agit là des parasites les plus importants, qui en sont la cause.

Dans les cas d'envoûtements et de schizophrénie, les parasites prennent possession du corps et de l'esprit de la personne et la manipulent comme ils veulent. La personne est donc sous une emprise extérieure, et ses comportements sont tout à fait illogiques et anormaux. 
Le cas de démence pourrait s'apparenter à une maladie vampire (Alzheimer, sclérose...), car le corps mental est totalement vampirisé par des parasites.

Ce sujet et la majorité des traitements énergétiques sont indiqués dans le livre "Harmonisation Energétique des Personnes". Toutefois le thérapeute ne peut exercer ce nettoyage en toute confiance, qu'après avoir participé aux stages de formation. 
Un nettoyage complet du stagiaire et une expérimentation progressive des parasites de plus en plus puissants et des niveaux de protection sont indispensables. 
Il n'y a aucun danger quand la procédure prévue est suivie. Inversement jouer à l'apprenti sorcier sans formation pourrait conduire le stagiaire à être parasité aussi.

Un envoûtement peut se produire quand un être extérieur pénètre à l'intérieur de la personne et prend possession de ses fonctions. Certains envoûtements ne sont pas permanents et la prise de contrôle peut être effectuée de l'extérieur uniquement ou occasionnellement par des implants.

Au même titre qu'il existe des esprits de la nature positifs, des anges, archanges et saintes présences, toujours prêts à rendre service, il existe des esprits négatifs toujours prêts à profiter et abuser des autres (en particulier dans les rituels de magie noire). Toutefois ceux-ci s'installent uniquement quand des circonstances particulières le permettent ou le provoquent : usage de drogues, abus d'alcool,  exercice de magie noire, pratique de soins énergétiques sans savoir d'où viennent les énergies (Reiki), rituels reliant à des forces sans savoir lesquelles (franc-maçonnerie), rituels supposés animistes ou chamaniques sans connaître l'origine des esprits intervenants (marabouts africains...).

Envoûtement par une âme en peine :
Une personne défunte pénètre dans une personne vivante pour la manipuler.
Il n'est possible que si l'âme en peine envoûtante se trouve elle-même sous l'emprise d'un parasite envoûteur qui a agi avec elle durant sa vie (magie noire), et qui cherche à manipuler une autre personne pour continuer son activité.

Envoûtement par de grands parasites : (schizophrénie, bipolaire, possession...)
La personne ne se comporte pas du tout de manière autonome et logique. Elle change de comportement anormalement et peut faire des crises incompréhensibles, irrationnelles. Certaines peuvent être dangereuses pour elles-mêmes et autrui au point qu'elles doivent être enfermées en hôpital psychiatrique.   
Les seuls traitements connus et utilisés sont des neuroleptiques ou psychotropes, autrement dit des "endormeurs" mais ils ne résolvent rien.

Envoûtement par liaison à des égrégores négatifs : Environ 90 % des pratiquantes de Reiki sont parasitées par des esprits qui pondent en elles et qui leur confèrent une certaine énergie. Les personnes en question ont une impression de gestation, car elles nourrissent intérieurement les larves du parasite. Elles les diffusent aux autres personnes lorsqu'elles font des soins. Il suffit de demander à ces personnes d'où provient l'énergie qu'elles confèrent ou selon quels principes elles agissent. Leur réponse sera qu'il s'agit de l'énergie de l'univers, mais sans savoir exactement de quelle énergie dont il est question. 
Les seules pratiquantes positives utilisent les énergies de la Raie Manta (Rei ki) qui est un grand esprit de l'eau de mer et qui peut soigner les problèmes liés au système lymphatique et au plasma (équivalent à l'eau de mer dessalée = plasma de Quinton).
Les francs-maçons se réfèrent à des histoires anciennes véridiques (Salomon, templiers...) mais se relient par leurs rituels à des forces négatives (esprits d'Orion symbolisés par le grand G). Ils ignorent totalement d'où viennent leurs rituels et quels sont les effets. Ils contribuent à influencer négativement des décideurs sans s'en rendre compte...  (extrait des livres initiatiques : "la cité de la paix" et autres - voir à la page spécifique).

La Démence : est un vampirisme du corps mental.
Il ne s'agit pas, là non plus, d'une fatalité, mais bien d'une maladie provoquée par des parasites. Ils sont assez tenaces mais moins agressifs que ceux occasionnant la schizophrénie ou l'envoûtement. La personne atteinte de démence est parasitée de manière directe, ou indirectement par plusieurs implants. 
D'autre part, et c'est le seul cas où l'on observe cela, son corps mental est quasiment inexistant, il ne reste qu'un petit tube bleu foncé au centre des corps. Car c'est le principe de cette maladie : il s'agit du vampirisme du corps mental.
Le déparasitage est simple et facile à faire selon la procédure de Curothérapie.
Ensuite cela demande du temps pour rétablir un état normal, car en général le parasitage est en cours depuis longtemps, quand il est mis en évidence.
Outre le corps mental dévitalisé, le thalamus est devenu inactif, le cervelet est au ralenti, etc. 
L'internement ne sert strictement à rien. Il ne fait que laisser continuer les choses, et la personne finira ses jours dans le même état.

Énergétiquement c'est un peu long mais efficace. Tout dépend de l'ensemble des problématiques à résoudre, mais c'est justement la grande force de la Curothérapie, il s'agit d'harmoniser globalement et complètement toutes les énergies de la personne. C'est donc tout à fait dans ses capacités.

     La Curothérapie est par conséquent une technique préventive indispensable aux thérapies spécialisées dans les maladies "psychiatriques" qui souhaitent être efficaces. Elle réduirait de plus de 90 % le nombre des malades et les dépenses occasionnées. 

Le traitement des dépressions et maladies psychiatriques constitue le plus gros budget de dépenses de santé en France (22,6 milliards d'euros par an), bien avant les maladies cardio vasculaires (16,2 milliards d'euros), le cancer (16,1 milliards d'euros), le diabète (7,9 milliards d'euros) et les maladies neurologiques dégénératives : Alzheimer, Parkinson et autres (6,9 milliards d'euros).




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire