Harmoniser un lieu : CAS VECUS

   Cas 1 : Une personne se plaint d'insomnies et de migraines permanentes. Elle suit un traitement antidouleurs car les examens médicaux ne révèlent aucune anomalie particulière. Les migraines sont difficiles à supporter et perturbent sa vie en permanence car aucun remède ne fonctionne, même ceux naturels dits de "grand-mères" qui ont tous été essayés. La maison est neuve et a été construite dans les règles de l'art. La personne fait très attention à son alimentation, à ses fréquentations et exerce un travail calme et sans stress particulier.

Constat : Lors du test des lieux pour harmoniser, nous constatons que la tête du lit touche un mur en placoplâtre (ce qui est le cas de la majorité des personnes). De ce mur émane un champ magnétique intense sur 25 à 30 cm. Le placoplâtre est fixé sur des rails métalliques (comme partout) et un fil électrique passe le long d'un rail. Il lui confère son champ magnétique. Celui-ci  se transmet à l'ensemble des rails puisqu'ils sont reliés, et l'ensemble du mur est devenu un émetteur de champ magnétique.

Solution : Décaler la tête de lit de 25 cm de ce mur ou le mettre le long d'un autre mur non émetteur magnétique.
=> La personne a retrouvé son état de santé normal dans la semaine qui a suivi cette rectification.

Conclusion : En 5 minutes un problème médical de très longue date a été résolu, malgré tous les examens de spécialistes, les traitements naturels ou chimiques prescrits et tous les appareils ultra sophistiqués des hôpitaux. Il en est très souvent ainsi lorsqu'on harmonise les énergies des lieux. Ce qui devrait être obligatoire et pour tous (en commençant pas les hôpitaux).
     Les champs magnétiques émis par des murs en placoplâtre sont très fréquents et nous constatons de nombreux cas identiques à celui-ci. Comme l'harmonisation des énergies des lieux n'est pas encore une habitude générale, il doit y avoir de nombreux autres cas identiques où les personnes sont victimes du même mal-être pour une raison identique (et très facile à solutionner). Il n'y a pas que les murs en placoplâtre sur rail qui génèrent un champ magnétique, il en est ainsi des murs en bois de sapin (qui contiennent de la résine) ou des anciens murs humides avec du salpêtre. Ce fléau pourrait être évité si les fils électriques étaient blindés ou mieux isolés.

     Cas 2 : Un électricien à la retraite se plaint de douleurs au dos, qui s'amplifient sans cesse. La prescription d'antidouleurs a dû être augmentée. Ces médicaments ont provoqué des problèmes de foie et des maux de ventre qu'il a fallu compenser par des médicaments supplémentaires. Lesquels ont créé des problèmes de digestion, constipation et des douleurs musculaires. Pourtant des examens poussés (scanners et autres) ont été réalisés à plusieurs reprises pour trouver la médication adéquate.  Quand l'épouse de la personne décide de solliciter l'intervention du thérapeute énergétique, cela fait déjà un an que les maux ont débuté et ont inexorablement progressé sans soulagement. 
     L'homme malade pense que les remèdes énergétiques sont des "illusions" et s'en remet avec plus de confiance aux services médicaux officiels. Selon lui, si ces derniers ne trouvent pas la solution, ce n'est certainement pas un "énergéticien" qui va la trouver.

Constat : Sur place, nous contrôlons l'ensemble de la maison et constatons que le lit de la personne est un lit électrique sophistiqué (vendu pour être soi-disant le meilleur). Il est pourvu de nombreux moteurs pour incliner chaque partie du lit (pour un confort maximal, afin de bien récupérer de la fatigue quotidienne, selon les arguments de vente du fabriquant). Toutefois, les moteurs ne sont pas isolés et un énorme champ électrique et magnétique enveloppe l'ensemble du lit, et par conséquent son occupant. Ce qui lui occasionne des douleurs dorsales de plus en plus intenses. Celles-ci pour être calmées mènent à l'absorption d'une panoplie de médicaments chimiques, qui contribuent à la dégradation du foie, au dérèglement de la digestion, ...

Solution : Nous avons fait remarquer à l'épouse l'intensité du champ magnétique, mesuré par un magnétomètre, et lui avons expliqué la logique de ses effets.
   Il a suffi alors de débrancher le lit, tous les soirs, pour que la personne retrouve progressivement sa santé normale. Après un an de souffrance, le retour à la normale a mis environ 6 mois.

Conclusion : Ce cas n'est pas unique. Il n'est pas dans les habitudes de se soucier des effets des champs magnétiques et électriques.
     Les lits électriques devraient être obligatoirement débranchés au moment où les personnes s'y trouvent. Tous les lits des hôpitaux sont électriques, pour faciliter la manipulation des malades par le personnel hospitalier. Or, ils ne sont jamais débranchés. Nous vous laissons imaginer quel peut être l'effet sur les malades.

Cas 3 : Une jeune femme était constamment fatiguée et malade. Elle s'est adressée à tous les professionnels de la médecine officielle, a fait tous les examens médicaux et suivi tous les traitements prescrits, sans aucun succès. Elle s’est alors tournée vers les thérapies non conventionnelles (européennes, asiatiques...) sans obtenir plus de résultat. En dernier lieu elle s’est adressée à un maître de Feng Shui. Il lui a établi une étude extrêmement sérieuse et pointilleuse de la maison et de l’environnement, en plusieurs semaines. Il a rédigé un véritable livre de dessins et d'explications, concluant que la disharmonie de son logement devait provenir de trois grues se trouvant au milieu de la ville, et a facturé sa prestation 500 euros.
Il n’y a eu évidemment aucun changement par la suite, malgré le coût de l’opération, et vue l'impossibilité de déplacer les grues.

Constat et solution : Le problème a été résolu en quelques minutes par un simple géobiologue. En arrivant sur place, il a constaté que deux âmes en peine étaient assises sur deux chaises, dans la chambre, à côté du lit. Inoffensives et ne cherchant pas à faire peur, ni à nuire, elles attendaient simplement. Elles puisaient l’énergie du lieu en toute innocence, rendant malade son occupante, à bout de souffle qui n'arrivait pas à se reposer ni à récupérer. Le géobiologue les aida à s'élever en quelques minutes et ne factura pas sa prestation. L’occupante a retrouvé sa santé, et a maintes fois exprimé au géobiologue sa plus haute considération, en comparaison des nombreux thérapeutes diplômés précédemment sollicités.

Conclusion : Les "maîtres" de Feng Shui au même titre que tous les thérapeutes qui ignorent l'existence des esprits de la nature et des âmes en peine, ne peuvent pas harmoniser un lieu correctement. Ce n'est pas simplement en déplaçant des objets dans une direction (pratique majoritaire du feng shui) qu'une harmonisation énergétique se produit. C'est de l'illusion et inefficace. L'harmonisation d'un lieu par le Feng Shui ne peut se faire qu'avec l'intervention des esprits de la nature spécialisés dans cette tâche. Il s'agit d'un fait et non d'une hypothèse.

Cas 4 : (très fréquent, aussi). Un homme se présente en sollicitant l'harmonisation de son ancien lieu d'habitation qu'il n'arrive pas à vendre depuis plusieurs années, malgré le bas prix et la qualité exceptionnelle. Il ne comprend pas pourquoi tous les visiteurs ne reviennent pas.

Constat : Dès l'entrée dans les lieux, nous constatons la présence de l'épouse défunte qui semble ne pas s'être rendue compte qu'elle est décédée. Elle fait tout son possible pour nous chasser "énergétiquement" et doit faire de même aux autres visiteurs, qui sans la voir, la ressentent.

Solution : Nous dialoguons avec cette âme, en faisant comprendre au propriétaire vendeur, la situation. Il comprend aussitôt, bien qu'étant très terre à terre et dans le doute vis à vis de ces "phénomènes" invisibles, comme la majorité des personnes. Toutefois, là, il a ressenti l'évidence de cette réalité, par rapport aux propos tenus par celle-ci que nous avons perçus, et lui avons retransmis. Un petit rituel d'élévation et la maison a retrouvé sa sérénité.

Conclusion : Le nombre d'âmes en peine, encore présentes dans leur ancien domicile est impressionnant. Certaines savent qu'elles sont décédées mais n'ont pas envie de partir ailleurs puisque c'est leur lieu de résidence et qu'elles y sont attachées. 
D'autres se sont aperçues qu'elles pouvaient faire claquer les portes ou les placards, allumer des lumières ou des appareils électriques. Elles le font soit pour manifester leur présence, soit par jeu ou pour faire peur. Mais il s'agit d'une minorité, la plupart sont vraiment dans la crainte et la peine.
Il y a énormément d'âmes en peine en attente dans les églises, mais le plus grand nombre se trouve dans les hôpitaux. Elles contribuent involontairement à vampiriser les énergies des patients hospitalisés.

Il n'est cité ici que 4 cas. Il y en bien sûr des milliers, car chaque habitation a ses particularités. L'important est de comprendre que l'harmonisation des énergies de chaque habitat n'est pas une possibilité mais une nécessité pour toute personne et toute famille qui souhaite être en bonne santé et le rester.
Outre les phénomènes métaphysiques (présence d'âme en peine, mémoire des murs et affections de magie) il existe un grand nombre d'erreurs de construction, de phénomènes électriques et magnétiques, d'émanation de gaz inodores etc. qui sont très faciles à déceler et à neutraliser.



Le livre :
explique simplement tous ces phénomènes. C'est un manuel éducatif de base, à l'usage de tous. Disponible chez : BOD   AMAZON   DECITRE   FNAC      SAURAMPS    CHAPITRE    PRICEMINISTER     GOOGLE  BOOKS



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire