Législation des Curothérapeutes

    DOCTEUR et MEDECINE

   Le terme Docteur vient du verbe latin docēre qui signifie « enseigner ». Il est utilisé comme titre académique honorifique depuis plus d'un millénaire en Europe. Ce titre est réservé aux titulaires d'un doctorat de troisième cycle universitaire. L'article 78 de la loi du 22 juillet précise que : "Les titulaires d'un doctorat peuvent faire usage du titre de docteur, en mentionnant la spécialité, dans tout emploi et toute circonstance professionnelle qui le justifient". Ce titre est également octroyé par courtoisie et habitude sociale aux internes non encore thésés, même si le diplôme qu'ils obtiennent est un master en médecine, depuis le processus de Bologne. 

L'exercice illégal de la médecine :

     La loi du 19 ventôse an XI (10 mars 1803) institue la notion d’exercice illégal de la médecine. À cette époque, le médecin ne possède pourtant pas une efficacité supérieure aux thérapies naturelles, mais il s'octroie ainsi un monopole. Tout au long du XIXe siècle, l’exercice illégal de la médecine est souvent le fait de membres du clergé ou de religieuses qui pratiquent des soins à base de plantes et de formules ancestrales naturelles.

     Le délit d'exercice illégal de la médecine est prévu par les articles L 4161-1 à L 4161-6 du code de la santé publique, modifié par  l'ordonnance n°2010-49 du 13 Janvier 2010 - art. 3 : 
     Il est constitué dès lors qu'une personne pose un diagnostic ou traite une maladie, habituellement ou par direction suiviemême en présence d'un médecin, sans avoir le diplôme requis pour être médecin, ou en ayant le diplôme mais sans être inscrit au tableau départemental de l'ordre. 
   
     Les dispositions du présent article ne s'appliquent pas aux étudiants en médecine, ni aux sages-femmes, ni aux pharmaciens biologistes pour l'exercice des actes de biologie médicale, ni aux infirmiers ou gardes-malades qui agissent comme aides d'un médecin.

   Un médecin qui n'est pas inscrit au tableau de l'ordre fait donc de l'exercice illégal de la médecine, alors que ce n'est pas le cas pour un étudiant en médecine ou un garde malade (!?).

   A noter que : Les termes "maladies" et "médecins" prévus par la loi concernent exclusivement les soins et spécialistes du corps PHYSIQUE. Les corps énergétiques ne font pas partie des programmes de formations ni des techniques d'intervention de la médecine physique.

LA  CUROTHERAPIE

     Le Curothérapeute ne diagnostique pas, il établit un bilan par constat. Il ne traite pas une maladie, il harmonise tous les corps énergétiques et le lieu d'habitation pour éviter les maladies.

     Le Curothérapeute ne cherche pas à soigner les maladies du corps physique, il enlève les sources qui sont à l'origine de celles-ci pour les guérirLorsque les sources sont enlevées et les phénomènes affaiblissants neutralisés, il peut conseiller des compléments alimentaires naturels pour régénérer plus rapidement les lésions physiques.

     La Curothérapie ne remplace pas la médecine, elle la complète. 
   
   La Curothérapie (harmonisation des énergies des lieux et des personnes) généralisée et pratiquée à titre préventif, réduirait de plus de 75 % le travail obligatoire des services médicaux. Ce qui leur donnerait plus de temps, de moyen et d'efficacité pour effectuer leurs tâches indispensables. 
   En outre, la Curothérapie préventive économiserait environ 80 milliards d'euros de traitement par an uniquement en France, ainsi que tous les maux, arrêts de travail et désagréments qui y sont liés.

    Légalement, la Curothérapie peut faire partie des médecines naturelles alternatives non conventionnelles.

     Depuis la Résolution Européenne (Collins & Lannoye) du 29 mai 1997, les thérapies naturelles et alternatives font partie des médecines non conventionnelles pour lesquelles les états membres sont invités à s'accorder sur l'évaluation, l'enseignement et la réglementation des professionnels. Pour l'OMS (l'Organisation Mondiale de la Santé) les thérapies naturelles sont surnommées «médecines traditionnelles occidentales ».
     
    L'exercice de ce métier est libre, au même titre que toutes les thérapies non conventionnelles nommées : Acupuncture - Aromathérapie -  Bioénergie - Bioénergétique - Biomagnétisme - Coaching de vie - Digitopuncture - Do in - Ethérapies - Feng Shui - Fleurs de Bach - Géobiologie - Hydrothérapie - Iridologie - Kinésiologie - Lithothérapie - Magnétisme - Massage Ayurvédique - Massage Californien - Massage Suédois - Musicothérapie - Naturopathie - Naturothérapie - Nutrithérapie - Nutrition - Oligothérapie - Ostéopathie - Phytothérapie - Psychologie - Psychothérapie - Radiesthésie -  Réflexologie - Relaxologue - Shiatsu - Thalassothérapie - Thermalisme - Yoga... et plus de 150 autres.

    La formation de Curothérapeutes HELP (Harmonisation Energétique des Lieux et Personnes) comprend la formation en géobiologie de l'habitat, géobiologie sacrée et Feng Shui (pour les Lieux), Bioénergie et Naturopathie (pour les Personnes), Radiesthésie, Magnétisme, Réflexologie, Phytothérapie, Relaxation, Sophrologie, Psychométrie, Clair-ressenti, Clairvoyance, Canalisation, Lithothérapie, Ethérapie (soins par les esprits de la nature et les aides astrales) et de nombreuses techniques complémentaires, spécifiques à la Curothérapie

   Elle comprend une formation théorique résumée dans les livres "Harmonisation Energétique des Personnes" et "Harmonisation Energétique des Lieux", ainsi qu'une formation pratique enseignée lors de stages de week-end ou en semaine. Des formations annuelles et complémentaires sont aussi prévues.

     Voir les pages : programmes, stages et formations.






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire