Guérir : Arthrose, Ostéoporose et autres...

Les maladies des os et articulations ne sont pas une fatalité, ni liées à l'âge. Elles sont dues, comme les autres maladies, aux défaillances, prédispositions et faiblesses de l'homme qui préparent le terrain à l'installation de certains parasites. Ceux-ci se nourrissent des énergies constructrices des os, comme d'autres se nourrissent de certains organes.
Lorsqu'ils s'installent, et commencent à se nourrir, les os se désagrègent, se déforment, cassent etc... La maladie progresse car les traitements chimiques ou naturels ne sont consacrés qu'au corps physique et aux symptômes (douleurs...), mais pas aux sources. 
Etant de nature énergétique, les parasites peuvent être ralentis par certains traitements comme l'irradiation qui détruit les cellules et leur énergie, ou certains médicaments forts (chimiothérapie, drogues...) mais en aucun cas ils ne sont enlevés ni détruits et continuent leurs effets destructeurs.

Les maladies se développent uniquement parce qu'il y a des "esprits" qui créent cette progression. N'importe quelle personne informée peut, au moyen du clair ressenti, les chercher, les trouver et les enlever. Il suffit de l'expérimenter pour s'en convaincre.

Voici quelques exemples d'apparences de ces parasites : 

Arthrose : parasites en forme de mini crabes se nourrissant de l'éther chimique de construction des os. 

Enchondromatose, maladie de Paget, maladie d'Ollier, poliomyélite, dysplasie... sont occasionnées par des nano-parasites marins dans le plasma, d'apparence araignée de mer (blanc, rouge, marron). 

Calcification des muscles ou des os : il ne s'agit pas d'un excès de calcaire, mais d'une agglomération anormale de nano-parasites marins à coquille, de forme escargots ou autres. Cette agglomération provoque une calcification, des excroissances osseuses et des douleurs musculaires et nerveuses.

Ostéoporose  (touche 30 % des femmes et 10 % des hommes) est occasionnée par des parasites ressemblant à des mini asticots noirs à grosse tête. Ils créent des galeries dans les os (la mère est en forme de mouche).

Ostéochondromatose : des parasites en forme d'hippocampes, grignotent les zones cartilage séreuses (genoux, hanches, épaules). Ils laissent des petits dans l'articulation, provoquant une fragmentation des os et un gel liquide.

Chondrosarcome : appelé aussi cancer des os, est dû à un parasite en forme de scarabée à tête de sauterelle et ventre jaune.

- Des parasites en forme d'hanneton avec grosse coquille peuvent se trouver sur les épaules et hanches les rendant douloureuses.
- Des parasites en forme de scarabée se nourrissent de la membrane aponévrose des os. 
- Des nano-parasites marins en forme de mi homard, mi araignée de mer rendent cassant les os.

Pour le traitement : le thérapeute enlève les parasites et leur mère dans toutes les zones où ils se sont installés. Mais le travail d'un curothérapeute ne s'arrête pas là puisqu'il harmonise les énergies du corps globalement.
Dans ce cas : 

- Il recherche et enlève les parasites installés et la mère.
- Il recherche et enlève les phénomènes qui augmentent la douleur, dans les autres corps : les mémoires émotives et mentales stockées dans la zone réflexe, les trous ou fissures du corps éthérique, les mémoires des blessures de vies antérieures...
- Il recherche s'il y a un terrain de prédisposition au renouvellement de ce mal, en vérifiant le lieu de résidence (harmonisation du lieu), une prédisposition de l'ADN, les mémoires de vies antérieures, un programme répétitif du corps causal etc.
- Il aide à la résorption des lésions occasionnées, en favorisant la reconstitution des os : drainage des débris éventuels, enrobage d'énergie nacrée, absorption de lithothamne en gélule (une algue dont la propriété est de reminéraliser les os) et d'huile de poisson (pour les cartilages).
Après ces soins les lésions osseuses se résorbent réellement (radios à l'appui). Tous ceux qui ont été soignés ainsi ont vu disparaître totalement la dégradation et les douleurs associées. 

Ceci est valable pour la plupart des autres maladies traitées selon les techniques de Curothérapie. Il y a toutefois une exception qui concerne certaines personnes (environ 20 % des cas). Soit elles ont choisi volontairement d'expérimenter une maladie (dans leur programme de vie), soit elles subissent ce mal être pour compenser une erreur de vie antérieure (karma). Dans ces deux cas il n'est pas possible, ni autorisé de guérir la personne. 



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire